LE CHAT UN THERAPEUTE TRES SPIRITUEL !


Qui n’a pas, au moins une fois, entendu mentionner les propriétés thérapeutiques des animaux et tout particulièrement du chat ? De par sa petite taille sa , relative, facilité d’entretien et tout ce qu’il, à tout point de vue, peut apporter à l’être humain, le chat est l’animal familier, le compagnon, l’animal domestique par excellence.

De nombreuses études scientifiques ont démontrées que les personnes en situation de crise, de stress, qu’il soit d’origine traumatique, psychique (maladies mentales, séparation , perte d’un être cher, perte d’emploi ) ou souffrant de pathologies graves à caractère chronique, possédant un chat sont moins affectés, prennent moins de médicaments et , d’une manière générale , supportent mieux leurs troubles que les personnes ne possédant pas d’animaux. Des chercheurs allemands, de l’université de Bonn, ont même observé que certains propriétaires de félins atteints ou confrontés à certain des troubles, situations précitées et interagissant psychiquement de manière particulièrement intense avec leur petit compagnon à quatre pattes, étaient en mesure de se passer de médicament voir de thérapeute.

Plus étonnant encore, certains chats, particulièrement réceptifs, se comporteraient comme de véritables “antennes”, le cas le plus emblématique étant ceux des félins venant spontanément se placer sur les genoux des pensionnaires des maisons de retraites qui sont à la veille d’effectuer “le Grand Voyage” ou encore désignant avec leurs pattes ou bien leur corps l’emplacement d’une tumeur maligne installée ou en cours de formation dans l’organisme de leur maître. Nous ne nous attarderons pas sur les propriétés thérapeutiques, prétendues ou avérées, du ronronnement, tant les articles traitant de ce sujet sont légions sur la “Toile”.

Dans des domaines beaucoup plus terre à terre, notre cher Félix est également doué pour effectuer certains gestes quotidiens que l’on croirait pourtant l’apanage des seuls humain: ouvertures des portes au moyen de la poignée, des placards, pliage et dépliage du linge, des vêtement, avec une prédilection toute particulière pour les pulls en cachemire (l’auteur de ces lignes en sait quelques chose!). Plus sérieusement, toujours en Allemagne, des scientifiques ont pu démontrer que certains chats étaient à même, au moyen d’un signal sonore, d’identifier un chiffre. L’expérience se déroule de la manière suivante : plusieurs écuelles rigoureusement identiques contenant la même nourriture (qualité et quantité) sont disposées dans un alignement parfait, chaque réceptacle à nourriture est marqué d’un nombre de pastilles d’aspect, de forme et de couleur identiques mais de nombre différent; l’expérimentateur, au moyen d’un maillet, frappe un gong d’un certain nombre de coups; aussitôt, l’animal se précipite vers l’écuelle marquée du nombre de points correspondant au nombre de coups frappés. Le plus étonnant dans cette expérience, est que les animaux apprennent très vite! Point n’est besoins de longues séances de dressage pour obtenir de nos chers matous des prestations digne du Cirque de Moscou.

D’une manière générale, nous constatons que les chats, à l’instar de très nombreuses autres espèces d’animaux, sont capables de réfléchir et de prendre des décisions…

Une fois de plus, l’observation de la nature, du règne animal ne peut que nous inciter à nous humilier devant le Tout-Puissant: nous pensions que l’intelligence, la réflexion étaient des facultés purement humaines, la science (humaine) nous démontre qu’il n’en est rien; même dans ses créatures les plus humbles, Dieu manifeste, par le truchement de Sa Divine Providence, le parfait ordonnancement de Sa Création. Comme nous le mentionnions dans notre article d’octobre 2016 traitant de ce que nous pourrions qualifier d’ “écologie christocentrique”, l’être humain, n’est pas le “propriétaire” de la Création ni même le dédicataire, rôle dévolu à Notre Seigneur Jésus-Christ, verbe de Dieu et Seconde Personne de la Très Sainte et Adorable Trinité tout à la fois Créateur, Ordonnateur et Dédicataire de la Création, il n’en est que l’usufruitier…

Mademoiselle Nephtys dans les bras de sa maîtresse (archives personnelles de l’auteur avec l’autorisation de l’intéressée).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *